CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES

La richesse de la biodiversité (espaces naturels, espèces animales et végétales) est largement reconnue, en témoigne le nombre très important de sites inventoriés et protégés (Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique de type I et II, Zones Importantes pour la Conservation des Oiseaux, Zone de Protection Spéciale, ZONES Spéciales de Conservation, Arrêtés de Protection de Biotope, acquisitions foncières des départements des Côtes d’Armor et d’Ille-et-Vilaine et du Conservatoire du Littoral, réserves associatives…) sur lesquels pour certains des politiques de gestion s’appliquent d’ores-et-déjà (Natura 2000, Espaces Naturels Sensibles, Opération Grand Site, gestion associative…).

A l’échelle du futur Parc, COEUR Émeraude a été missionné par l’Agence Régionale de Santé en Bretagne et la FREDON Bretagne pour surveiller, signaler et détruire, avec l’aide des services communaux / intercommunaux et chantiers d’insertion volontaires, les foyers de 4 plantes invasives, dangereuses pour la santé humaine et pour l’agriculture locale (Ambroisie à feuilles d’Armoise, Raisin d’Amérique, Berce du Caucase, Datura Stramoine). Près d’une centaine d’élus et agents ont été formés en 2018, et une cinquantaine de foyers signalés et détruits, principalement du Datura, dans des secteurs agricoles, péri-urbains et urbains.

En parallèle, l’association suit des sites expérimentaux de gestion de Renouées du Japon et de Balsamine de l’Himalaya.

COEUR ÉMERAUDE LAURÉATE SUR DES APPELS A PROJETS

L’association est également régulièrement lauréate sur des appels à projets : appel à projet Biodiversité de l’Agence de l’Eau « Mares de tête de bassin versant du futur Parc : une trame à renforcer pour les amphibiens », appel à projet Continuités écologiques de la Région Bretagne / FEADER « Consolidation et approfondissement du diagnostic des continuités écologiques du territoire du futur Parc » …

 

COEUR Emeraude travaille également à la préservation et à la restauration des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques : réalisation d’états des lieux écologiques et/ou de plans de gestion sur les espaces naturels d’Avaugour (Quévert/Taden), marais de Chantoiseau (Lanvallay), espaces naturels de l’aéroport de Dinard/Dinard, corridors écologiques de la Trinité, participation technique au suivi scientifique Anguilles porté par le  Muséum National d’Histoire Naturelle de Dinard (CRESCO), appui technique et scientifique au Département des Côtes d’Armor quant à leur volonté d’expérimenter de nouvelles pratiques de gestion des dépendances vertes routières des routes départementales, suivi du Contrat Nature Régional « Marais noir de Saint-Coulban » porté par la Fédération des Chasseurs d’Ille-et-Vilaine, soutien aux démarches d’acquisition en cours du site Roselière du Pont de Cieux (Pleudihen-sur-Rance) par Dinan Agglomération, participation aux Comités de Gestion des Espaces Naturels Sensibles de la Vallée du Moulin Esnoux et de l’Anse du Guesclin (Saint- Coulomb, Cancale), de la Garde Guérin (Saint-Briac), de la Pointe du Nick (Saint-Lunaire) et de la Pointe du Grouin (Cancale) portés par le Département d’Ille-et-Vilaine, participation aux réunions statutaires et commissions thématiques des COPIL Natura 2000 du territoire de Parc, participation aux réunions régionales : Conférence Bretonne de l’Eau et des Milieux aquatiques, Conférence Bretonne de la Biodiversité, Conférence Bretonne de la Mer et du Littoral…

 

AGRICULTURE
LITTORAL
AMÉNAGEMENT ET PAYSAGE
PATRIMOINES CULTURELS
BIODIVERSITÉ
SÉDIMENTS
DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE
SENSIBILISATION AU TERRITOIRE
Continuités écologiques | COEUR Emeraude