PATRIMOINE BÂTI

En novembre 2018, à la salle des fêtes de Pleslin-Trigavou, une soixantaine de personnes ont assisté à la 1ère conférence publique de restitution de l’inventaire du patrimoine bâti à l’échelle du territoire du projet de Parc. Mais pourquoi entreprendre une telle opération ? « Pour garder trace des formes d’architecture », révèle Élizabeth Loir-Mongazon, cheffe du service. « Notre fonds documentaire sert de référence pour l’aménagement. On va aussi pouvoir accompagner l’élaboration des PLUi. Notre leitmotiv, c’est recenser, étudier et faire connaître ». Véronique Orain, chargée d’étude, a, elle, présenté les caractéristiques du bâti local. Celle qui parcourt le territoire depuis 2009 a décrit un « territoire d’estuaires », aux nombreuses cales et moulins à marée. Un paysage qui a évolué avec la création des établissements balnéaires, tout en ayant conservé ses châteaux et quelques maisons rurales anciennes. À noter également une exception bretonne : l’architecture des faluns.

BIODIVERSITÉ
AMÉNAGEMENT ET PAYSAGE
LITTORAL
PATRIMOINES CULTURELS
AGRICULTURE
SENSIBILISATION AU TERRITOIRE
DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE
SÉDIMENTS
CONFERENCES | COEUR Emeraude