USAGES LITTORAUX

CONCHYLICULTURE


Apparue dès le XVIème siècle à Cancale et depuis la fin du XIXème en baies de l’Arguenon et de la Fresnaye, la conchyliculture est une activité emblématique de la Côte d’Émeraude. Des concessions existent également en Rance. Les conchyliculteurs élèvent des coquillages sur le Domaine Public Maritime, avec un cycle de production allant de 1 à 3 ans selon les espèces. Les huîtres et les moules sont largement majoritaires sur le territoire.
L’huître creuse japonaise est élevée selon 2 techniques différentes : en surélevé dans des poches posées sur des tables mais aussi à plat, semées directement sur le sol tandis que les moules sont principalement élevées sur des bouchots qui sont des pieux plantés en alignement le long de la côte.
La surface exploitée par les conchyliculteurs du bassin Arguenon-Fresnaye s’élève à 55 km de lignes de bouchots pour la mytiliculture et 31 hectares de concessions ostréicoles sur l’estran.
La conchyliculture est une activité très encadrée nécessitant un environnement sain et notamment concernant la qualité sanitaire du milieu dans lequel sont élevés les coquillages.

La pérennité de ces activités, qui font vivre près d’une centaine de professionnels, est directement liée à la qualité de l’eau et de l’environnement dont elles dépendent, aussi quelques règles s’appliquent :
• Ne pêchez jamais à moins de 15 mètres des parcs ostréicoles (cf. carte)
• Respectez les élevages de coquillages, balisés par des perches
• Préservez la qualité de l’eau et de l’environnement en respectant les bonnes pratiques énoncées précédemment

Crédit photographique : CRC Bretagne Nord
BIODIVERSITÉ
AMÉNAGEMENT ET PAYSAGE
LITTORAL
PATRIMOINES CULTURELS
AGRICULTURE
SENSIBILISATION AU TERRITOIRE
DÉVELOPPEMENT LOCAL
SÉDIMENTS
CONCHYLICULTURE - COEUR Emeraude