USAGES LITTORAUX

ALGOCULTURE


Dans l’estuaire de la Rance, une culture particulière est installée depuis 1983 : la culture d’algues sur filières. Ce site offre un environnement propice au développement des espèces présentes sur les fonds marins.
Sur une superficie de 12 hectares, différentes espèces d’algues marines y sont produites dont la Wakamé (Undaria pinnatifida), le Kombu Royal (Saccharina latissima), l’Atlantic Wakame (Alaria esculenta) sous le label biologique. Des cycles de reproduction en laboratoire au séchage à terre en passant par le grossissement en mer, chaque phase de culture est réalisée sur notre territoire.

Les 30 à 40 tonnes d’algues fraîches récoltées chaque année, entre fin mars et mi-mai, partent pour 50 % vers l’agroalimentaire et 50 % vers l’industrie cosmétique, après déshydratation. Certaines servent également à la recherche.

La préservation de la qualité de l’eau est indispensable pour le maintien de cette activité économique. Pour rappel, la chasse sous-marine est interdite sous les filières d’algues.

Crédit photographique : Guillaume Gesret_C-Weed
BIODIVERSITÉ
AMÉNAGEMENT ET PAYSAGE
LITTORAL
PATRIMOINES CULTURELS
AGRICULTURE
SENSIBILISATION AU TERRITOIRE
DÉVELOPPEMENT LOCAL
SÉDIMENTS
ALGOCULTURE - COEUR Emeraude