Une terre d’écriture : sur les traces de Chateaubriand et des écrivains locaux

De nombreux écrivains ont laissé leurs empreintes sur le territoire Rance-Côte d’Emeraude, au premier rang desquels François-René de Chateaubriand (1768-1848), qui passa ses dix-huit premières années en Bretagne, entre Saint-Malo, Plancoët, Dinan, Combourg et Dol-de-Bretagne. Plus tard, il forgea sur ce territoire l’image romantique d’une province sauvage, en harmonie avec son propre goût de la solitude. Fasciné par les flots, l’auteur des Mémoires d’Outre-Tombejouera de son influence pour être enterrer sur l’Ile du Grand Bé à Saint-Malo. Citons encore Charles Pinot Duclos, Hugues-Félicité Robert de Lamennais, Paul Sébillot, Louis Tiercelin, Jean Richepin, Eugène Herpin, Colette, Gabriel-Louis Pringué, Théophile Briant, Roger Vercel, Bernard Simiot, Béatrice Balteg, René Convenant…

En matière de contes et légendes, des personnages hauts en couleur fascinent encore, dont le célèbre Gargantua. Cette figure de la mythologie celtique n’est pas spécifiquement bretonne, mais les habitants de la Côte d’Emeraude en ont fait, quant à eux, un géant sympathique qui marqua les bords de Rance et la côte jusqu’à Plévenon.