Des espaces à l’intérêt écologique fortement reconnu

L’occupation du sol dite « naturelle ou semi naturelle » représente 18,9% de l’occupation du sol du territoire (matrice agricole : 66,7%, urbanisation : 14%). Le positionnement du territoire, entre une façade littorale longue de 265 kilomètres et un arrière-pays aux conditions géologiques, climatiques et de reliefs variées, est à l’origine d’une grande diversité de milieux naturels.

Reconnus pour la plupart au niveau national voire international, ces milieux naturels constituent pour certains des sites d’hivernage, de reproduction ou bien de migration pour des espèces d’importance patrimoniale majeure : herbiers à zostères, landes littorales du Cap Fréhel, estuaire de la Rance, milieux forestiers, marais de Châteauneuf, prés-salés atlantiques, bancs de maërls, etc.