Comment fonctionne un Parc naturel régional ?

La Région, les Départements, les Communes et les Communautés de communes et d'agglomération adhèrent librement et volontairement à la Charte du Parc qu'ils ont co-élaborée.

Le succès d'un tel projet dépend bien de l'implication de toutes les parties prenantes et de leurs initiatives. Aujourd'hui déjà, de multiples démarches et actions de développement durable sont entreprises avec succès sur le territoire - par les collectivités, les partenaires publics, les acteurs privés, les habitants - ce dynamisme sera d'autant plus valorisé dans le cadre d'un PNR.

Bien entendu, il est nécessaire de rassembler les collectivités signataires et d'associer largement les partenaires pour leur permettre d'échanger et de prendre des décisions communes. C'est le rôle du syndicat mixte de Parc qui est à créer. En fonction des particularités du territoire, certaines missions sont confiées au syndicat mixte et mentionnées dans la charte :

- la mise en relation des acteurs du territoire (si nécessaire) ;
- la promotion du territoire (en lien avec les partenaires touristiques), des initiatives, des produits, des savoir-faire, de l'accueil... (via notamment la Marque « Parc ») ;
- la coordination, la mise en synergie de certaines actions ;
- le conseil aux collectivités pour certaines actions (environnement, paysage, patrimoine, urbanisme) ;
- l'appui au montage de projets (dont lever de fonds) pour les collectivités, les associations...pour certaines actions ;
- l'expérimentation dans certains domaines, la diffusion des expériences réussies au sein du territoire et en-dehors ;
- le suivi et l'évaluation de la mise en œuvre de la charte.

La charte identifie par objectif les engagements de chaque signataire et le rôle du syndicat mixte du Parc ainsi que les contributions éventuelles de partenaires (sans valeur d'engagements) : chambres consulaires, autres organismes professionnels, associations...

Ainsi, il n'y a pas de mise sous tutelle par le syndicat mixte des collectivités comme il n'y a pas de compétence transférée.

Les collectivités élaborent elles-mêmes les statuts de ce syndicat mixte qui fonctionne dans le souci d'une large concertation avec les partenaires locaux grâce à des commissions de travail et organes consultatifs permettant d'associer des représentants associatifs, des partenaires socioéconomiques, des organismes publics... à la définition et à la mise en œuvre des programmes d'actions du Parc. Un conseil scientifique est chargé d'éclairer les décisions et avis de l'organisme de gestion. Une équipe de techniciens aux métiers variés met en œuvre les décisions des élus.