Accompagnement des collectivités : patrimoines naturel et culturel

La valorisation des sites et de la biodiversité, quelques exemples :

Le Contrat Nature sur le site du Tertre de Brandefert à Plancöet
 
Propriété privée d’une entreprise de commercialisation d’eau minérale (unique en Bretagne), le site du Tertre de Brandefert à Plancoët est depuis une trentaine d’année géré de façon extensive sans aucun apport d’intrant agricole ou autre. Ces 96 hectares présentent aujourd’hui une mosaïque d’habitats naturels de la plaine à la prairie humide en passant par des boisements plus ou moins âgés. La mise en place d’une convention d’étude puis d’un contrat naturel (politique régionale) a permis la mise en route d’un inventaire de la biodiversité du site se voulant le plus exhaustif possible. A ce jour près de 1000 espèces d’invertébrés ont été identifiées sur le site. La poursuite du dépouillement des échantillons effectués laisse à penser que la liste « finale » pourrait comporter environ 1400 espèces d’invertébrés. Pour les scientifiques ayant travaillé sur ce site, le Tertre de Brandefert est un îlot exceptionnel de biodiversité ordinaire. Ce site constituera indéniablement un des « réservoirs » de la Trame Verte et Bleue sur le territoire Rance-Côte d’Emeraude. 
 
Les enfants du projet de Parc greffent un verger conservatoire sur la Zone d’Activités Commerciales de la Ville-ès-Meuniers (2014)
 
Les 42 élèves des deux classes de CM1 de l’école publique Joseph LAUNAY de Pleurtuit ont accompagné Jean-François AUBERT et ses collègues des Mordus de la Pomme pour un après-midi greffages de 35 sortes de greffes, autant de variétés anciennes, rares, voire menacées, de pommes et de poires. La Zone d’Activités Commerciales de la Ville-ès-Meuniers constitue un exemple parfait de la compatibilité entre préservation et mise en valeur du patrimoine biologique et paysager et développement économique. Le propriétaire de cette ZAC est convaincu de ce type de synergie : capteurs photovoltaïques sur les toits des magasins, gestion naturelle des eaux pluviales, entretien différencié des espaces verts, Philippe ONILLON ne pouvait qu’accueillir favorablement cette action, créant ainsi le tout premier verger conservatoire en zone d’activités commerciales du territoire du projet de PNR, verger de plus placé sous le parrainage des enfants de Pleurtuit, qui dans deux ou trois ans pourront croquer à pleines dents les « Rondes Jaunes » ou  « Gros Canari »  installées par leurs soins.
 
Partenaires de cette action : COEUR Emeraude, Communauté de Communes Côte d’Emeraude, EDF, Mordus de la Pomme, Pôle fruitier de Bretagne, Somogy
 
Valorisation des patrimoines culturels locaux, quelques exemples:
 
Valorisation de l'histoire des carrières sur le bassin granitique du Hinglé avec l'association "Le Peuple des carrières"
 
Un travail a été engagé avec les membres de l’association « Le Peuple des Carrières » en perspective de la création d’une exposition circulante sur les carrières du bassin granitier du Pays de Dinan, dont l'inauguration est prévue mi-2016.
Un panoramique sur le site de valorisation des patrimoines Bioscène Ode Emeraude pourrait venir compléter cette exposition.
 
Valorisation des patrimoines des communes du territoire Rance-Côte d'Emeraude
 
COEUR Emeraude se tient à disposition des communes qui souhaiteraient développer une démarche de valorisation de leurs patrimoines.
A titre d'exemple, un panneau de valorisation du patrimoine bâti de la commune de Tréfumel a été conçu et mis en forme en 2014.
 
Un travail de valorisation des travaux d'aménagement réalisés par la commude de Pleslin-Trigavou à la vallée de l'Adria  a également été engagé en 2015. Dédié à tous les Pleslinais-Trigavouas, le projet de réhabilitation de la vallée de l’Adria a en effet permis la création d’un parc en rive du territoire urbain de la ville de Pleslin-Trigavou. Ce parc constitue une véritable colonne vertébrale de nature entre les quartiers d’habitat et le centre-ville. Au sud-ouest, à l’entrée de la vallée, il s’ouvre sur une place publique et le centre-ville. Au nord-est, il trouve une continuité avec la voie verte piétons/cycles  qui relie les plages de Dinard au port de Dinan.